Le Creusot - Distinctions

Jean-Paul Coussot et le tir, rois de L’Alto

Le Journal de Saône et Loire

12 décembre 2016

Recommander cette page

La Société de tir du Creusot est devenue une véritable référence, notamment grâce à son école de tir, pépinière de champions. Vendredi soir, lors des remises de récompenses de l’office municipal des sports à L’Alto, ses pensionnaires, dont Jean-Paul Coussot, ont été applaudis par leurs pairs.

Marie Dutreuil, Gaëtan Bagnard et Jean-Paul Coussot : le gratin de la société de tir du Creusot. Photo Jean-Claude PIERRAT
Marie Dutreuil, Gaëtan Bagnard et Jean-Paul Coussot : le gratin de la société de tir du Creusot. Photo Jean-Claude PIERRAT

Membre de la Société de tir, Jean-Paul Coussot a découvert l’arbalète Field à l’âge de 47 ans. Trois ans plus tard, fruit d’un travail colossal mené en salle sur la concentration et la maîtrise de soi, il décroche son premier titre de champion de France. Aujourd’hui, à 63 ans, la carte de visite de Jean-Paul présente un palmarès exceptionnel de 10 titres de champion de France, une victoire à la Coupe du monde (2012) et deux titres de champion d’Europe (2013 et 2016).

Des conseils avisés
« Le tir à l’arbalète demande des connaissances sur le matériel. Elle a été adaptée au tir sportif de précision il y a 30 ans et les organes de visée sont désormais très précis », commente le champion. Ses conseils pour un débutant ? « Apprendre à connaître son arbalète et être très patient. On tire quelquefois sous la pluie, avec du vent. ». Autant de paramètres à gérer lors d’une compétition nationale ou internationale et qui s’ajoutent au stress de l’enjeu. Pour Jean-Paul Coussot, c’est simple : le tir à l’arbalète demande du travail et de la persévérance, notamment dans les conditions difficiles. Et cela, Gaëtan Bagnard, Marie Dutreuil et d’autres qui marchent sur ses traces, l’ont bien compris semble-t-il.

Jean-Claude Pierrat (CLP)

Revue de Presse 2016 : liste des articles

Revue de Presse : liste des rubriques