Société de Tir du Creusot

Assemblée générale 2012

Saison 2011/2012 - Le 2 septembre 2012

Recommander cette page

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ELECTIVE DE LA SOCIÉTÉ DE TIR DU CREUSOT LE 2/9/2012

Mesdames, Messieurs, chers Amis, bonjour.

Je vous remercie d’être présents à cette assemblée élective qui comme chaque année olympique permet un renouveau des instances dirigeantes sportives des fédérations Olympiques, avec pour objectif par un mandat de 4 années, d’amener les Clubs, les Comités départementaux et les Ligues, à promouvoir leurs disciplines et d’amener des sportifs au plus haut niveau de pratique.
2012 verra ma dernière année à la présidence de notre association. Je vous avais préparé 3 pages d’un long discours de 1965 à nos jours, mais je me suis dit qu’au bout d’un moment, vous penseriez que l’ancien combattant commence à vous les pomper.

Donc je fais très simple, tout en soulignant que sous ma présidence avec de différents Comités Directeurs que je remercie, depuis la saison 84/85 nous n’avons cessé de progresser en licenciés et en résultats. Nous avons envoyés de nombreux jeunes à divers championnats de France, ou beaucoup ont obtenu d’honorables places et podiums en fédéral et en UFOLEP.
Au cours de ce dernier mandat, ce fut le grand boum, des titres de poussins à cadets ont redynamisé notre école de tir. Les adultes ont aussi fait fort dans toutes les compétitions. Nous ne pouvons pas comptabiliser les titres que nous avons remportés en Ufolep en 25 ans, qui jugé peu qualifiant par l’OMS, n’ont rien rapporté au club, d’ou notre retrait prématuré et une légère reprise en 2010 ou les compétiteurs ont encore fait un tabac, avec des titres France Ufolep pour les jeunes.
Mais vu le coût important de nos compétitions toutes confondues et le manque de soutien financier des collectivités locales, nous avons décliné l’adhésion cette saison.

Par votre cotisation vous soutenez toutes nos actions sportives et quand nos équipes gagnent, une part du mérite vous en revient et je vous en remercie.
C’est très rare que je me plaigne de vous en A G, il n’y a pas d’accidents ni d’incidents notoires à signaler. Vous êtes comme je le dis toujours ; des tireurs responsables qui observent bien les consignes de sécurité et il le faut de plus en plus vu le nombre croissant de licenciés. Le dimanche matin le stand est plein à craquer.
Ici c’est une grande famille, ou il règne la convivialité, je veux qu’elle continue avec une entraide générationnelle.
Nous sommes cet année 256 licenciés FFTIR et 8 FFH je ne compte plus les non assujettis aux subventions municipales, soit les doubles club, les étudiants, et nos simples sociétaires bénévoles à titres gracieux ou avec une modique cotisation.

Sans vouloir faire un rapport de trésorerie, d’ailleurs pour laquelle, je n’ai pas eu le temps de prendre part, car j’ais assez de la mienne au CDOS 71, en plus exceptionnelle en 2012 avec les jeux de S & L et autres grandes manifs.
Je tiens quand même à souligné que la totalité des frais ayant un lien direct avec nos recettes cotisations et subventions sont de 20 000 € env. pour des recettes de 18 500 €
Dont 4500 € de la ville et 1300 € du CNDS que nous à allouée la DDCS.

Je remercie sincèrement la ville du Creusot pour cette subvention que je juge très insuffisante au vu de nos charges liées à notre activité sur le site et de nos résultats sportifs qui ne sont pas sans douleur dans notre budget.
Je remercie sincèrement la DDCS pour les 1300 € de subvention du CNDS soit 400 € de plus que la saison précédente, tout en sachant, que c‘est pour le développement durable et qu’il nous reste encore du boulot à faire.

Ceci pour vous faire savoir que si la municipalité du Creusot, par son adjointe et son délégué aux sports, ne prend pas conscience de nos difficultés, qui ne cesseront de grandir, si nous voulons continuer notre progression en National. Et toujours prendre une part active dans toutes les disciplines aux compétitions départementales et régionales.

Car par manque de subventions décentes et pour peu que notre ascension en licenciés cesse ; Car il ne faut pas se leurrer, nous atteignons un maximum qui d’ailleurs nous surprend un peu, malgré notre objectif de 260. Ce nombre n’est d’ailleurs pas sans poser de problèmes pour le prêt des armes par grande affluence.

J’attends aussi que L’OMS du Creusot joue son rôle en prenant une part active au soutien des clubs pour l’étude des subventions et le suivi des équipements en parallèle avec la ville.
Que cet office des Sports se porte garant des aides qui sont accordées et que des discutions ont lieu sur les critères de distribution. Les clubs comme les humains sont tous différents et on ne doit pas vouloir tous les faire entrer dans le même moule avec d’absurdes critères.

Car sans un sérieux coup de pouce à nos subventions et au maintien de notre effectif, la gratuité des engagements et des déplacements en compétitions, pourrait ne plus être automatique. Ainsi que les réparations d’armes prêtées à des tireurs par le club.

Cette année les parents et grands-parents des triples champions de France ont déjà pris part à l’achat de matériels spécifiques pour que, Gaétan, Romain et Tanguy puissent tirer dans de bonnes conditions à l’arbalète IR 900 et 18 mètres. Ces jeunes ont même cassé leurs tirelires pour s’acheter de menues bricoles. Et tous ont remercié les tireurs qui leurs ont fait des cordes adaptées à leurs besoins.

Vous voyez donc que dans notre sport il n’y a pas de manne céleste.
Les champions et seulement en individuel pourront prétendre à une prime de la Ligue de Tir entre 40 et 200 € s’ils ont été appelé au podium dans les six premiers au court des Nationaux.
À noter qu’à l’inverse de la subvention ville du Creusot, qui ne compte qu’une fois un tireur en National ; À la Ligue, tous les podiums se cumulent.

Notre club s’est beaucoup investi dans la discipline arbalète et il en a récolté les fruits, il nous reste à payer une arbalète au Comité Départemental de Tir qui nous avance pour l’école de tir une arme par an.
Et qui nous fait bénéficier à son paiement, un ou deux ans après d’un prix spécial. C’est une bonne aide à l’initiative du Président Th Thevenet qu’il convient de souligner

Personnellement je pense qu’il ne faudrait pas mettre tous nos œufs dans le même panier et n’attendre que des médailles des arbalétriers, il serait aussi souhaitable de pouvoir entrainer des jeunes dans des disciplines de pistolet vitesse 10 mètres et au pistolet 22 lr dans différentes disciplines. Car au vu des résultats de France, il y a des places à prendre, surtout par équipe.

Sans oublier des jeunes aux armes anciennes et des seniors qui arriveraient à percer dans cette discipline ainsi qu’aux armes règlementaires avec un entrainement un peu plus poussé.
Ici aussi ce sont les moyens qui manquent et quand je vois que des clubs ont des subventions d’objectifs ; pourquoi pas nous ?

Notre projet de 2007 pour la construction d’une salle de tir à l’arbalète 18 mètres est enfin en étude de financement, par la municipalité du Creusot qui attend des aides des collectivités territoriales, du CNDS National et de la FFTIR.

Je sais que des courriers ont été envoyés, mais je n’ai pas de double. Cette salle devient indispensable pour continuer nos activités dans cette discipline, malgré la décision prise par la fédé de qualifier les tireurs à 10 mètres sur des cartons réduits. N’empêche que les finales, elles, se feront à 18 mètres. Alors bonjour les médailles pour ceux qui n’auront pas tiré à 18 mètres avant.

J’ai signalé à la ville des problèmes d’effondrement de la butte latérale vers le pas de tir arbalète IR 900, dus à une mauvaise opération faite pour l’évacuation de l’eau de pluie à l’étage supérieur. Si rien n’est fait dans quelques années, avec l’érosion ce sera la route qui descendra d’un étage, mais pour le moment c’est nous qui sommes inondés à chaque forte pluie.

Le service de Monsieur Lafay que je remercie pour sa disponibilité et son aide matériel. Fait au mieux, pour tous nos problèmes mais son budget n’est pas extensible. C’est sûr que l’entretien des buttes et le désherbage, est fait tardivement, mais nous ne sommes pas prioritaire et le broyeur est souvent en réparations.

Je vais clore ici ce rapport surement incomplet, et laissé la parole à notre chargé des compétitions, Monsieur François Bony, qui a pris cette tache au pied levé et a accompli un travail d’une importance capitale pour le club en se chargeant de A à Z, de tous les engagements, du suivi des compétitions et des informations au médias, tout en poursuivant ses entrainements, des tirs en National avec en plus un travail professionnel très prenant. Merci pour tout François. Tu mérites l’admiration et les remerciements de tous.

Après ce sera au tour de notre trésorier Philippe Bagnard qui s’est aussi investi de A à Z dans cette mission, aussi délicate que prenante, car le rôle de trésorier dans notre club,
Ce n’est pas qu’un simple exercice comptable, il y a la gestion des licenciés sur internet,
Le suivi aussi logique des chèques d’engagements, de remboursement de frais, de subventions, des commandes et de l’approvisionnement pour l’intendance et le tir.
Merci Philippe, toi aussi tu mérites l’admiration et les remerciements de tous.

Après ces comptes-rendus qui je suis sûr retiendront toute votre attention et notre budget prévisionnel.

Tous seront mis à votre approbation à main levée.

Nos invités pourront s’exprimer, puis nous passerons à la présentation des 10 candidats au poste du Comité Directeur. La liste étant incomplète, tous les candidats seront élus, mais il n’y aura pas d’appel de candidature, 2 personnes présentant une lettre très motivée, pourront plus tard être cooptées pour un an par la ou le nouveau président avec l’accord du comité directeur.
Les bulletins de vote sont prêts, mais si aucune personne dans l’assemblée ne demande un vote à bulletin secret, nous voterons à main levée.

Après le Comité Directeur se réunira brièvement et choisira son président à bulletin secret.
Le doyen de ce CD présentera à l’assemblée la ou le président choisi. l’AG à bulletin secret, validera ou non ce choix.

Toutes les autres questions et la clôture de l’AG seront traitées par la ou le nouveau Président.

Le président en fonction
André BAGNARD