Société de Tir du Creusot

Assemblée générale 2011

Saison 2010/2011 - De 4 septembre 2011

Recommander cette page

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA SOCIÉTÉ DE TIR DU CREUSOT LE 4 SEPTEMBRE 2011

Mesdames, Messieurs, chers Amis, bonjour.

Je vous remercie tous d’être présents à notre assemblée générale 2011.
Je remercie les personnalités présentes et la presse.

Pour tous nos proches qui nous ont quitté cette saison, pour Daniel Grasset, notre licencié et ami qui nous a quitté dernièrement et l’épouse de notre licencié Robert Pain qui nous a quitté cette semaine. Je vous demande un instant de silence.

Vous le savez en septembre 2012 je passe la main ; Cette AG est la dernière que je présiderai entièrement.
Aujourd’hui je veux vous faire part de ma satisfaction envers vous tous, pour cette année bien remplie et sans accros. Vous avez tous un bon comportement et cette convivialité qui règne et qui perdure au sein de notre Société est un gage de sa bonne santé. Vos échanges amicaux, votre suivi des règles et des consignes de sécurité sont un facteur de bien-être pour tous.

Un grand merci aux moniteurs bénévoles et aux permanents, ainsi qu’à toutes les personnes bénévoles qui nous ont donné un bon coup de main à l’occasion de divers travaux et manifestations.

Je n’ai plus qu’une saison à effectuer, je vous lance un appel. Pour l’instant aucun membre de notre CD ne veut ou ne peut assurer les taches complètes de secrétariat. Dans les trois mois qui ont suivi notre AG 2010, il nous fallait un secrétaire, aucun membre du CD n’était franchement partant. Nous avons nommé pratiquement d’office, Marc Gillot qui était le moins hésitant. Nous l’avons aidé, mais ce poste très informatisé ne convient pas à Marc, il a donc arrêté sa fonction de secrétaire.

De ce fait, malgré ma volonté que j’avais exprimé en 2010, de n’être que le président est tombé à l’eau. C’est pour cette raison que vous n’avez qu’un seul rapport.
Il reste une place vacante au Comité Directeur, je souhaite donc qu’une personne présente à cette assemblée se propose pour être cooptée, tout en sachant que la place de secrétaire lui sera proposée.

Aussi depuis notre dernière AG, personne ne s’est proposé pour me succéder, il serait bon qu’une personne se décide, pour que nous puissions dès le début de l’année travailler ensemble. Sinon le passage de fonction sera brut, si aucun candidat potentiel, n’est prévu avant les élections. Le 9 septembre 2012 à midi, je ne serai même plus au comité directeur.

Si pour le poste de secrétaire il n’y pas de candidat à notre première réunion, et que nous restons sur le même statuquo que cette saison, je proposerai aux moniteurs de l’école de sport de s’occuper de A à Z des jeunes de poussins à minimes. Ce qui signifie : la détection, le suivi des entrainements, le suivi des engagements en compétition, l’entretien des armes, la correspondance avec la presse et l’établissement du tableau des résultats.
En ce qui me concerne, en plus de la présidence, j’assurerai avec les mêmes charges l’école de sport en discipline arbalète Field de minimes à juniors, car il y a de la demande. Sauf pour les minimes qui sont limités à 10 mètres. Pour les autres l’école fonctionnera sur toutes les distances 10 m, 18 m et IR 900.
Des arbalètes sont et seront préparées, pour le loisir et les compétitions.
Pour le moment nous n’avons que 6 postes de tir, deux séances seront proposées, et les tireurs potentiels devront auparavant effectuer de la carabine 10 mètres debout sans appui.

Les adultes devront s’inscrire librement dans les compétitions sans attendre les dates limites et devront choisir au moins un responsable pour les disciplines pratiquées dans la même compétition. L’envoi des engagements sera fait par ce responsable qui s’occupera de la parution et du classement des résultats.
Pour l’ UFOLEP, un correspondant pratiquant devra aussi être nommé.
Handisport restera encore de la compétence du Président, car c’est un lien direct avec la FFH et avec le Conseil Régional. Et les compétitions ne sont pas faciles à gérer.

La mise au point et ces mesures seront discutées à la première réunion de CD.
Voici donc ma ligne directrice pour ma dernière présidence.

Il y aura encore des travaux car tout n’est pas fini sur notre site. Avec un tractopelle, un camion et du personnel quasiment en permanence à l’Association du Petit Train qui monte chaque année une nouvelle attraction. Les travaux programmés chez nous ont pris du retard. M Laffay n’est aucunement responsable de ce retard. Dès qu’il a pu il nous a fait un superbe chemin pour nous rendre à l’arbalète.

Il reste à prendre des pierres dans un tas qui nous gêne et à s’en servir pour faire barrage au glissement de terrain, qui nous a déjà envahi de plusieurs mètres dans certains endroits. C’est un très gros travail pour remodeler cette butte latérale. Il est aussi prévu de niveler un peu de terrain pour un petit parking et aussi de faire un apport de sablé sous le prolongement d’auvent, construit il y a près de trois ans avec le CNDS.
Tout cela devrait se faire dans les prochains jours avec l’opération de broyage et d’enlèvement des herbes.
Si le broyeur qui était cassé depuis plusieurs mois est réparé ou changé.

Car vous l’avez remarqué, les cibles à 200 mètres sont de moins en moins visibles. Au 50 mètres on fait du tir dans la savane et ailleurs ce n’est guère mieux.

Je constate encore une nouvelle fois que nous sommes les parents pauvres du site. Et que d’avoir les services techniques de la zone de loisirs à notre porte, ne nous apporte pas grand chose. Je déplore simplement sur cette affaire que nos Élus responsables du sport de la Ville du Creusot, ont manqué de considération envers notre sport au profit d’une association de loisirs.

Monsieur Laffay que je remercie sincèrement ainsi que toute son équipe, après nous avoir fait un super chemin nous a approvisionné de matériaux, poutres et chevrons pour refaire complètement la ciblerie 50 mètres armes anciennes et le 100 mètres.

Il faudra des volontaires, pour arrêter le moins de temps possible le tir dans cette zone.

Ce sera pratiquement la plus grosse opération de l’année avec la récupération du plomb et cuivre dans la butte à 25 mètres. Nous avons reçu une subvention du CNDS de 300 € pour le développement durable. C’est un travail à faire à cinq ou six, tranquillement et en reconstituant la bute immédiatement.
Je demanderai aussi à la Ville de nous fournir 4 à 5 mètres cubes de sable neuf ou de récupération pour affiner cette butte et la rendre encore plus sécurisante.

Brice Aulion l‘artiste graveur qui a fait nos blasons, ma proposé de repeindre bénévolement la façade et le bandeau de l’entrée principale avec de la peinture dont il choisirait la teinte afin que nos blasons ressortent mieux. Cette peinture à d’ailleurs plus de 15 ans et est à refaire.
Là aussi je solliciterai l’accord de la Ville et la fourniture de peinture pour 20 m2 env.

Nous allons avoir de sérieux problèmes en ce qui concerne nos possibilités de tir en salle à l’arbalète.
La salle arbalète commune à 18 mètres et 10 mètres se fait de plus en plus pressente avec maintenant une douzaine de personnes en compétitions nationales, 6 environ en loisirs, et cet effectif augmentera
en 2012. Avec une part de l’école de sport arbalète que nous créons, avec laquelle j’espère que nôtre société pourra présenter une équipe par catégorie.

Avec notre équipement actuel il n’y a pas assez de places à 10 m. Et si à 18 m nos adultes aguerris arrivent plus ou moins bien à s’entrainer en tirant dehors, nos jeunes ont d’extrêmes difficultés.
Cette discipline n’est pas si facile que l’on pense, elle est soumise à de durs quotas. Avec un manque d’entrainement sur des installations fonctionnelles, nous pourrons bientôt plus nous sélectionner, ou tout du moins de figurer sur les podiums.
Car nos concurrents ont maintenant tout ce qu’il faut, il suffit de regarder Chatenoy et Sens ou nous faisons nos championnats. Depuis plusieurs années nous sommes bien placé à tous les niveaux de compétitions. Il nous faut des moyens pour continuer d’être au dessus du lot et ne pas décevoir.
Vous verrez à la lecture du palmarès les places que nous avons encore, mais qui s’amenuisent.

C’est pourquoi, nous voudrions tout savoir sur notre projet déposé d’une salle de tir de niveau régional,
Conçue pour effectuer du tir à 10 mètres l’hiver et du tir à 18 mètres au printemps. Nous avions remis des plans à la mairie, en indiquant que pour la construction de cette salle la Ville du Creusot pourrait sur sa demande bénéficier d’une subvention du CNDS National.
De nombreuses Villes du département ont déjà reçus des centaines de milliers d’euros sur ce CNDS.
Au début j’ai parlé ici que nous n’étions pas pressé mais que je souhaitais qu’elle soie construite dans le mandat de l’actuelle Municipalité. Maintenant cette salle devient de plus en plus urgente, et même pour avoir cette salle opérationnelle en 2014 il faudrait qu’une décision soit prise avant la fin de l’année. Et faire par tranche si nécessaire.

Car à la réunion pour les subventions mon fils et moi nous avons vu passer beaucoup d’investissement, mais pas une tranche de départ pour notre salle.
Je demande à monsieur le Président Guy Arnoud, d’en discuter à l’OMS et de soutenir ce projet.

Pour les subventions de fonctionnement que nous recevons, en particulier de la Ville du Creusot, que je remercie. Les montants vous seront donnés par notre trésorier.
J’ai toujours été contre les critères d’attribution. Qui favorise les sports collectifs et certains clubs de disciplines individuelles pouvant être pratiquées par de très jeunes enfants, qui à part l’encadrement leur coûtent très peu en matériel.
Si pour la majorité des clubs, ces critères sont bien appliqués. Il n’en est pas de même des 4 ou 6 premiers de la liste. Où on se demande comment, que sur la base des critères demandés, ils puissent recevoir des sommes si fabuleuses. À mon avis, nous ne devons pas avoir les mêmes documents à remplir !!

Nous vivons avec notre subvention car elle ne tombe pas dans un panier percé, les sommes sont dépensées judicieusement, nous gérons bien nos dépenses de fonctionnement, les achats de matériels tournent, et si nous n’avons pas assez d’armes de poing, c’est que nous sommes bloqué par un quota au niveau des détentions d’armes de 1e et 4e catégorie. (Une arme par 20 tireurs)

Quelques tireurs trouve cher notre adhésion : Notre cotisation licence est une des moins chère du Creusot, cherchez sur l’annuaire de l’OMS celle à moins de 100 € pour un adulte et de moins de 50 € pour un jeune de moins de 21 ans. Tout en sachant que la moitié de ces sommes sont reversées soit 47 € directement à la prise de licence à la FFT et les 3 autres € au département et à la ligue. Evidemment si nos subventions dont vous profitez baissent, il faudra bien aller au delà des 100 €, sans tomber dans l’aberrance de 400 € de certains clubs qui en plus louent les armes et font payer les séances de tir.

C’est aussi pour éviter ce processus que je suis exigeant sur ce sujet avec la Municipalité du Creusot.
En subvention je remercie la Direction Départemental de la Cohésion Social de S & L qui sur nos projets, nous ont alloué par le CNDS la somme de 900 €, dont 600 € ont déjà contribués à l’achat d’une arbalète. Et je vous ai parlé des 300 € pour le développement durable.

En effectif, nous sommes environ 300, mais pour la Ville du Creusot, je ne parlerai que de nos propres licenciés, pour lesquels nous payons une affiliation Nationale.
En FFTIR : 215 licenciés---En FFH : 5 licenciés--- En UFOLEP : 10 licenciés

Donc ne seront plus comptabilisé pour la ville, les étudiants, les corpos, les licenciés extérieurs, les bénévoles, les conjoints et enfants accompagnés. Je conserve pour le CNDS, les étudiants, les enfants et les conjointes, car même sans licence fédérale, je considère qu’ils font un sport éducatif à titre gracieux et c’est aussi cela la cohésion sociale.
Pour la subvention Ville et pour une meilleure couverture en assurance, je vous suggère de prendre pour vos enfants et petits enfants qui tirent avec vous une licence de tir à prix coûtant.

J’en terminerai avec les activités que nous avons organisées sur notre site, et nos déplacements de compétition à l’extérieur.

Soit sur notre site ; 1 départemental et 1 régional de Tir aux Armes Règlementaires.
Dans le cadre de notre publicité, une demi-journée d’initiation avec l’UCIA, et avec l’amicale de la classe 63, dans le cadre de l’éducation et le loisirs, un après-midi avec les jeunes des C O C et de quelques heures avec divers petits groupements. 10 stages de 2 heures avec Creusot Vacances Jeunes, stages remplis à 99% donc 99 jeunes de 8 à 16 ans. Le téléthon en dehors de nos locaux.
En extérieur, nous avons commencé par rencontrer nos tireurs Allemands dans le cadre du jumelage à Bielkastel. Des compétitions Nationales, à Albi, Châteauroux, Cusset, Volmerange, La Canourgue, Doullens. Des compétitions départementales à Chalon, Gueugnon, Chatenoy, des compétitions régionales à Nuits st Georges, Chagny, Chatenoy, Auxerre et Sens.

Toutes ces compétitions ont coûté pas mal d’argent à notre Société en engagements et déplacements. Notre bilan est un peu négatif et le sera encore en 2012. Le peu d’argent que nous plaçons depuis 20 ans, doit à un moment donné être repris pour les besoins de notre Société afin d’acheter au meilleur prix, car les marchés boursiers ne sont pas favorables à des placements, qui sont loin du coût réel de l’inflation. Nous achetons en France, mais rien n’est Français à part la TVA et nos arbalètes sans accessoires.

Je vous remercie de votre attention et je vais laisser la parole à notre trésorier, pour son rapport avant de vous parler des résultats de nos compétiteurs.

Le Président A BAGNARD