Le Creusot - Tir Sportif

Antonio Marchésano : « Avec la poudre noire, l’arme vit »

Le Journal de Saône et Loire

12 octobre 2016

Recommander cette page

Antonio Marchésano est féru d'armes anciennes et de ball-trap à la poudre noire. Photo Jean-Claude PIERRAT
Âgé de 67 ans, Antonio Marchésano est désigné par ses pairs comme le grand spécialiste de la poudre noire. Cela fait 35 ans que le Creusotin se passionne pour les anciennes armes, qu’il connaît dans le moindre détail : « Un pistolet à un coup Kuchenreuter, un revolver Mariette, ça vit, l’arme te parle. On n’a jamais la même réaction, jamais le même bruit selon le climat et la météo. Même l’odeur de la poudre est différente quand il fait sec et quand il pleut. »

Au fil de la discussion, la passion s’accentue dans les yeux d’Antonio, qui, dès sa prise de licence, s’est tourné vers les armes anciennes, qu’elles soient d’origine ou des répliques.

De la patience
« J’ai eu un maître qui s’appelle André Bagnard. Il m’a fait découvrir aussi le ball-trap à la poudre noire », sourit Antonio, qui livre ses petits secrets, sur le Minié par exemple : « Une arme capricieuse, qui invite à faire des recherches et des essais, de très nombreux essais. La poudre nécessite la patience, de la recherche pour arriver à un bon résultat. » Quand on lui parle d’armes plus traditionnelles comme le 22 LR, Antonio rigole avant de s’esquiver : « Ne m’en parle pas, avec une 22LR, on n’a pas de plaisir, ça tire c’est tout. »

Jean-Claude Pierrat (CLP

300 Le nombre de licenciés que compte la société de tir.

Revue de Presse 2016 : liste des articles

Revue de Presse : liste des rubriques