Bas

Une balle perdue qui fait dégât

FAIT DIVERS. - UN MONTCHANINOIS A ÉTÉ GRAVEMENT BLESSÉ MERCREDI AU CLUB DE TIR DU CREUSOT.
Le Journal de Saône et Loire | Solen Wackenheim
samedi 2 janvier 2016

Recommander cette page

1. Installé au poste 3 (là où est placé l’homme sur la photo), Jean-Marc Gazelle se trouvait à 12 mètres du tireur, qui avait pris place au poste 9 (celui au premier plan). 2. La balle 22 long rifle a traversé trois pare-douilles avant de toucher le Montchaninois. Photos S. W.
 

Mercredi après-midi, un accident est survenu au club de tir du Creusot : une balle perdue a blessé un Montchaninois.

Il est aux environs de 16 heures, mercredi, lorsqu’une balle perdue blesse Jean-Marc Gazelle, un habitué du club de tir creusotin.

Un habitant de Gueugnon âgé de 45 ans s’apprêtait à tirer sa dernière balle 22 long rifle lorsque son arme lui a échappé des mains. « C’était une arme de poing, un pistolet », précise Philippe Bagnard, président du club. Après être tombée sur la tablette permettant aux tireurs de s’accouder, l’arme a laissé échapper sa dernière munition. Le président explique : « La balle est partie alors que le canon était en direction des autres postes de tir. »

La balle est partie 12 mètres plus loin

Après avoir traversé trois pare douilles (les filets séparant chaque poste de tir), la balle a fini sa course douze mètres plus loin. Là où se trouvait la victime, Jean-Marc Gazelle, âgé de 54 ans. Résultat : le projectile a atteint le haut de la fesse de ce dernier. Elle a fini par se loger dans son ventre, à seulement deux millimètres de l’aorte abdominale.

Sous surveillance à l’hôpital de Dijon, le père de famille pourrait conserver des séquelles de cet accident (lire par ailleurs).

Intervenus sur place, les policiers du Creusot ont ouvert une enquête. Elle a conclu que « toutes les mesures de sécurité ont été prises en compte. C’est vraiment exceptionnel, ça n’est jamais arrivé au centre de tir du Creusot », a précisé le commissariat.

« Ce n’est pas une erreur de sécurité »

Au centre de tir, dans la salle où l’accident s’est produit, au pas de tir 25 mètres, les traces qu’ont laissé les impacts de balle étaient éloquentes le lendemain de l’accident. Le président du club, Philippe Bagnard, l’assure : « Ce n’est pas une erreur de sécurité. »

Sur le même sujet
J’ai eu l’impression que ma jambe explosait
Heureusement, ça n’a pas fait plus de dégâts
Une balle perdue qui fait dégât
Il reçoit une balle perdue au stand de tir
Il reçoit une balle accidentellement au stand de tir (actualisé)

Les dernières nouvelles
Lettre d'info

Météo Le Creusot
Très nuageux
7°C
ressentie  : 
4°C

Très nuageux
Vent :  12 km/h - sud-ouest
Humidité :  66%
Pression :  973.3 mbar

 Prévision sur 7 jours 

Vendredi  15 décembre
Averses
Averses
 5°C
1°C
Samedi  16 décembre
Pluie et neige mélée
Pluie et neige mélée
 3°C
-2°C
Dimanche  17 décembre
Soleil et nuages épars
Soleil et nuages épars
 2°C
N/D
Lundi  18 décembre
Averses
Averses
 6°C
1°C
Mardi  19 décembre
Soleil et nuages épars
Soleil et nuages épars
 4°C
N/D
Mercredi  20 décembre
Soleil et nuages épars
Soleil et nuages épars
 5°C
N/D
Jeudi  21 décembre
Soleil et nuages épars
Soleil et nuages épars
 5°C
2°C
Maj 15 décembre 2017 à 12h30min
Longitude : 4°
Latitude : 47°
Mots-clés
Partenaires
Sur la toile